bandeau-course-de-montagne

Mathéo Jacquemoud : en route pour les sommets.

Si le monde du ski alpinisme connaît depuis longtemps la silhouette de Mathéo Jacquemoud, à l'aube de cette saison 2011-2012 peu de personnes pouvaient imaginer le voir affronter la Patrouille des Glaciers en compagnie de Kilian Jornet et de William Bon Mardion au terme de celle-ci.

 

Et pourtant .... après des prestations très convaincantes aux championnats de France individuel et en vertical race, Mathéo termine la saison de coupe du monde à la 7ème place du classement général, il obtient également une belle 5ème place à la Pierra Menta en compagnie de Xavier Gachet et surtout une victoire au Tour du Rutor avec Kilian Jornet. Kilian qu'il apprécie particulièrement ne s'était pas trompé en donnant sa chance à Mathéo ....

 

P1020091 - Copie

 

Ca donne envie de mieux le connaitre, ''Ski & Run'' lui a posé quelques questions avant le dernier rendez vous de la saison.


1-  Mathéo : à 21 ans en début d’année j’imagine que ton objectif était de gagner ta place en Equipe de France, et dans quelques jours tu vas disputer la PDG en compagnie des 2 meilleurs skieurs de la saison. Quelle impression cela te fait-il ?

Cette saison j'avais deux objectifs: les championnats d'Europe et les grandes courses: Pierra Menta, Tour du Rutor et la PDG.
Pour ce qui est de l'équipe de France à l'heure actuelle je ne sais pas du tout si je vais y figurer la saison prochaine. On verra ce qui se décide au niveau de la fédération lors de la réunion de fin de saison ... en tout cas c'est sûr que j'espère avoir gagné ma place.
Participer à la PDG avec ces 2 immenses champion c'est quelque chose d'incroyable pour moi. C'est vraiment 2 personnes avec qui j'ai une forte affinité, pour moi ce sont mes modèles, alors c'est vraiment un rêve qui se réalise. C'est vraiment très motivant et j’espère être à la hauteur de l'événement et ne pas les décevoir.  
 
RIC 5276
 
2- Est-ce que tu t'attendais à de tels progrès cet hiver ?
 

Je m'attendais à bien progresser mais pas à ce point-là. C'est vrai que j'ai pu bien préparer la saison cet automne. Tout s'est déroulé comme prévu alors c'est très motivant ! Après je pense que j'ai surtout passé un cap mental dans l'hiver dans le sens où j'ai pris conscience que j'avais le niveau pour batailler devant !

 

3- On a l'impression que tu es monté en puissance tout au long de l'hiver, comment te sens-tu avant d'aborder cette dernière course ?

 

Le fait d'avoir la chance de participer aux coupes du monde m'a permis de passer un cap dans l'hiver. Après j'ai surtout essayé de garder une grande motivation et de bien récupérer entre les courses. Je me sens bien, courir avec William et Kilian c'est un rêve alors je suis vraiment très motivé.

 

DSC01683

 
4- A ton avis quelles seront les équipes à battre ? Est-ce que tu penses que le record de la PDG peut encore être amélioré ?
 

Les équipes à battre sont bien sur l'équipe des gardes-frontières avec Yannick Ecoeur, Martin Anthamatten et Florent Troillet. Mais il y a aussi les deux équipes italiennes (M Reichegger, D Lenzi, M Eydallin et P Lanfranchi, M Boscacci et L Holzknecht) et bien sur les français Alexis Sevennec, Valentin Favre et Yannick Buffet.

 

Oui le record peut être amélioré. Le niveau des athlètes s'est encore amélioré et la neige est là alors si le temps est de la partie je pense que le record sera battu.

 

5- Après la Patrouille, la saison sera finie, as-tu déjà réfléchi à ton programme pour cet été ?

 

Oui je vais d'abord profiter du mois de mai pour me reposer un peu et après je vais courir sur le circuit Skyrunning. J'ai aussi un stage pour ma formation guide au mois de juin. Après je vais aussi un peu travailler comme guide.

 

DSC00996

 

6- Tu fais des études de STAPS, comment arrives tu à gérer étude et entrainement ?

 

J'ai fait ma licence STAPS mention entraînement sportif normalement sur 3 ans. J'avais quand même beaucoup d'aménagements possibles et de temps libéré pour l'entraînement et les compétitions... Maintenant je fais mon Master en 4 ans au lieu de 2 grâce à mon statut de sportif de haut niveau. J'ai donc beaucoup de temps pour m'entrainer... Les professeurs m'envoient les cours par mail et j'ai aussi du soutien si je le souhaite. Tout est donc mis en œuvre pour réussir ses études et sa vie de sportif!!! A côté je suis aussi en formation guide de haute montagne et moniteur de ski alors c'est vrai qu'il faut être bien organisé. Mais quand on est motivé et passionné alors tout est possible !!!

 

escal

 

7-  Je suppose que tu envisages de courir encore longtemps, comment penses-tu pouvoir t’organiser pour pouvoir marier la vie d’étudiant, la vie familiale et la vie de sportif de haut niveau ?
 
C'est vrai que le ski alpinisme est ma grande passion et mon rêve est de pouvoir vivre de ce sport. Devenir sportif de haut niveau professionnel c'est un de mes objectifs prioritaires et j'essaie de mettre toutes les chances de mon côté.  A côté être guide de haute montagne c'est un rêve depuis tout petit qui est en train de se réaliser. Le fait aussi de faire des études permet d'assurer un certain bagage pour l'après carrière...  Au jour d’aujourd’hui je vais d'abord essayer de vivre de mes passions après on verra... Mais tu sais quand on est motivé, passionné et qu'on profite de chaque instant de la vie alors ce n'est pas si difficile de bien s'organiser... Mes parents m'ont toujours dit:  "ne rêve pas ta vie mais vie tes rêves !!!  "
 
Et bien vivre tes rêves, c'est tout le mal qu'on te souhaite Mathéo ... et bonne course samedi !
 
 
UA-29470141-1