bandeau-course-de-montagne

ISMFwch : Trois médailles françaises sur la vertical race

VR10   Ce compte rendu est rédigé par le correspondant de la FFME aux championnats du monde.

 

 C'était la journée des gros moteurs ! L'impitoyable vertical race a rendu son verdict : la spécialiste de la course en montagne Andrea MAYR (AUT) et l'indétrônable Kilian JORNET (ESP) prennent les titres seniors. Cocorico, trois coureurs Français sont aussi montés sur les podiums.

 

Axelle MOLLARET en bronze chez les femmes


La Française a réussi à prendre la médaille de bronze après une course-poursuite avec la Suissesse Maude MATHYS. 4e jusque dans les ultimes minutes de la course, Axelle MOLLARET avait juste ce qu'il fallait dans ses réserves pour aller cueillir MATHYS dans la dernière ligne droite, et prendre ainsi sa revanche sur la course individuelle de vendredi où elle perdait l'argent dans la deuxième partie de course au profit de la Suissesse. Forte de cette nouvelle médaille, Axelle MOLLARET remporte le classement combiné de ces Championnats du monde 2017.

 

Devant, c'est la grande spécialiste de la course en montagne Andrea MAYR (AUT) qui a pris l'épreuve à son compte, et ce dès la mi-parcours des 560m de dénivelé positif de cette vertical race. L'athlète autrichienne n'était encore jamais venue sur une course de ski-alpinisme internationale. Elle n'est pas une illustre inconnue pour autant : Andrea MAYR est 5 fois championne du monde de course en montagne et titulaire d'un solide 2h30 sur marathon... Derrière l'Autrichienne, c'est Emelie FORSBERG (SWE) qui décroche la médaille d'argent.

 

La première espoir française Candice BONNEL termine à la 23e place - à 5 minutes de la gagne - dans une course remportée par l'Italienne Giulia COMPAGNONI.

 

VR2

 

Kilian JORNET est toujours le roi


Il a mené le train tout du long. Irait-on jusqu'à dire qu'il a fait ce qu'il voulait dans cette vertical race ? En tout cas, il l'a remportée pour la 5e fois consécutive et l'a cette fois dominée de la tête et des épaules. Kilian JORNET (ESP) a pris l'or ce matin, après avoir lâché un par un tous ses concurrents.

 

C'est d'abord une échappée à trois qui prend de la distance avec le peloton. Damiano LENZI (ITA), Werner MARTI (SUI) et bien sûr JORNET. Puis sur la partie plate avant de bifurquer sur le sentier serpentant jusqu'à la dernière petite bosse de l'arrivée, l'Espagnol et l'Italien ont réussi à déposer le Suisse. Kilian JORNET n'a ensuite pas longtemps laissé planer le doute et est parti seul en tête dans les premiers virages de la 2e partie de course, pour s'imposer en maitre au sommet.

 

VR5

 

Derrière, le premier Français William BON MARDION termine 13e à 1'50 de l'or. Les premiers espoirs tricolores Gedeon POCHAT COTTILLOUX, Samuel EQUY et Joris PERILLAT-PESSEY prennent les 7e, 8e et 9e places dans leur catégorie, dans une course remportée par le Suisse Rémi BONNET.

 

Des Français sur les podiums jeunes


Justine TONSO a beau avoir pris la course cadettes à son compte dès les premiers mètres de l'épreuve, elle n'a pas pu résister au retour de l'Italienne Samantha BERTOLINA. Pas de triplé individuelle, sprint et vertical race pour la Française, mais une troisième médaille, en argent cette fois, à accrocher à son tableau de chasse. Solide.

 

Chez les cadets, Alban RAISIN et Alix TRINQUIER réussissent les meilleures performances françaises dans cette catégorie en prenant les 6e et 7e places d'une course remportée par le Suisse Léo BESSON.

Chez les juniors femmes, Mallaurie MATTANA n'a pu suivre le train infernal de la Russe Ekaterina OSICHKINA, ou la cadence imperturbable de l'Italienne Giulia MURADA. Mais elle parvient tout de même à prendre une très belle médaille de bronze, à 1'45 de la gagne.

 

VR8

 

Chez les juniors hommes, Davide MAGNINI a une nouvelle fois été intouchable. Le premier Français Thibault ANSELMET termine à moins de 2 minutes de l'Italien et prend la 5e place.

UA-29470141-1